Publié le 19 Juin 2019

Menu 18 Juin 2019 Noces de Cristal
Menu 18 Juin 2019 Noces de Cristal
Menu 18 Juin 2019 Noces de Cristal
Menu 18 Juin 2019 Noces de Cristal
Menu 18 Juin 2019 Noces de Cristal
Menu 18 Juin 2019 Noces de Cristal
Menu 18 Juin 2019 Noces de Cristal

Etant donné que ce mois-ci nous fêtons nos noces de cristal j'ai voulu m'investir davantage que pour les autres célebrations.

J'ai paré une jolie table, avec du noir, du blanc, de la couleur, de la lumière, des reflets, des fleurs, des bougies, mais surtout beaucoup d'élégance.

Quant au repas, certes, j'ai passé toute la journée à planifier et préparer mon menu, mais le résultat a été à la hauteur de la célébration.  J'ai misé sur des valeurs sûres, ce que mon mari préfère: la soupe, le magret et le fondant au chocolat!

J'avais pensé à un coctail de crevettes pour l'apéro, mais à la dernière minute j'ai changé mes plans: dans le fonds d'une coupelle cerises et abricots marinés dans de l'huile d'olive, poivre et sel, couvert par une chantilly salée au poivre de Sechouan et à la menthe et deux belles crevettes saisies à la poële et aromatisées au pastis. Et je l'ai servi accompagné d¡une bière au cassis.

J'ai présenté l'entrée, une soupe de concombre et melon à l'huile d'olive et piment doux fumé,  façon jardin de printemps, avec ses petites coccinelles confectionnées avec des tomates cerise et des olives noires. (Un vrai casse-tête, mais qui vaut la peine, car l'effet sur l'assiette est spectaculaire), des papillons de jambon de Jabugo, et tout plein de plantes aromatiques: sauge, menthe, mélisse, verveine, thym et romarin frais. 

Cette fois-ci j'ai fait une préparation et une cuisson du magret diférentes. J'explique comment j'ai fait parce que mon mari m'a dit que c'est le meilleur magret qu'il n'a jamais mangé.

J'ai découpé deux gros médaillons du magret avec l'emporte-pièces. je lais ai fait mariner pendant quelques heures dans du vin de Xerès. Deux heures avant le repas je l'ai saisi à la poêle, d'abord côté gras, puis côté chair et j'ai arrosé avec le jus de la marinade. Lorsque le liquide s'est évaporé j'ai entouré les médaillons de lard fumé et je les ai fixé avec des cure-dents. J'ai posé les magrets, le gras dessous dans un plat au four et je les ai oublié là jusqu'à l'heure de le servir, à 100ª chaleur tournante.

L'accompagnement de ce magret se compose de 3 roses de pétales de pommes de terre et un coeur de purée d'artichaut.

Au moment de servir j'ai déposé une couverture une tuile dentelle à la "sobrassada" que j'ai préparé avec la recette classique: 80g d'eau, 20g. d'huile (un peu moins cette fois-ci, car il y avait la sobrassada),10g de farine et du sel.

Lorsque la tuile était formée je lui ai donné la forme de coupelle et je l'ai gardé au chaud pour qu'elle ne ramollisse pas et qu'elle reste croustillante jusqu'au dernier moment.

Pour mon fondant j'ai choisi une présentation élégante et une des saveurs préférées de mon mari: la violette.

La recette est la même que j'utilise d'habitude: 100g de chocolat noir, 100 g de sucre, 30 g de beurre, 3 oeufs, une c.a.s. de farine et une pincée de sel. Sauf que cette fois-ci j'y ai ajouté un glaçon de crème à la violette pour avoir l'effet coeur coulant. J'ai déposé le fondant sur une base de crème à la violette, j'ai décoré avec quelques petites étoiles en sucre et j'ai déposé l'assiette sur une coupe à glace renversée avec un film transparent violet froissé à l'interieur qui enveloppait une petite bougie led. Cette présentation est un vrai spectacle même si sur la foto on ne peut pas apprécier... la lumière scintillante de la bougie donne une magnifique sensation de feu sous le fondant.  A la dégustation, le contraste du fondant chaud et la crème froide fait un effet magique.

Nous avons arrosé ce repas avec une bouteille de vin rouge de la Rioja, Muga, gran réserve.

Voir les commentaires

Rédigé par Joana

Repost0

Publié le 3 Juin 2019

Je me décide enfin à poster mon article sur le menu... du mois dernier! J'ai encore un peu de mal à m'installer devant l'ordinateur, mais ce n'est qu'une question de discipline. Ne perdons pas les bonnes habitudes.  wink J'adore partager avec vous mes menus et surtout, surtout... lire vos commentaires!

Revenons en au dîner. que nous avons commencé avec juste deux petites tranches de fromage de chèvre frais, des cerneaux de noix et de la confiture de piment d'espelette. Un apéro très simple mais  bien dosé. Ses saveurs se mariaient très bien.

L'entrée, aussi très légère: un carpaccio de courgette (crue, bien sûr) sur un lit de roquette surmontée de quelques pignons de pin et des lardons fumés et assaisonné avec de l'huile d'olive, une crème de vinaigre à la truffe blanche, du piment fumé, pivre de séchouan et fleur de sel feuilles de basilic et fleurs de sauge pour la touche délicate et déco.

Même si par son aspect le plat principal fait la sensation d'être bourratif, ce n'était pas du tout le cas. L'entrecôte de boeuf était tendre à souhait, ses rondelles de pomme et cèpes l'accompagnaient à merveille, et sa sauce au foiegras mariait toutes les saveurs avec grande finesse.

Par contre, et même si mon dessert : les 4 saisons au chocolat, et sa petite coupelle de cerises aux pistaches et vodka était délicieux, nous avons eu un peu de mal à le finir.  Je lui ai donné le nom de quatre saisons, parce qu'il se composait de quatre étages à textures et saveurs diférentes: une génoise au chocolat, un praliné aux cacahuetes et miel, une crème, genre danette, mais un peu plus danse et aromatisée à la fève tonka et surmonté d'une fine couche de chocolat noir.

Nous avons trinqué pour fêter ce 167ème repas de célebration de notre quatorzième année avec un bon vin rouge de la Rioja.

Je commence déjà à reflechir au prochain repas qui demande un peu plus d'effort de reflection, car nous fêterons un nouveau mois ensemble mais aussi une nouvelle année: nos noces de cristal. Déjà 15 ans!

Menu 18 Mai 2019
Menu 18 Mai 2019
Menu 18 Mai 2019
Menu 18 Mai 2019

Voir les commentaires

Rédigé par Joana

Publié dans #menus 18

Repost0